guerir.org : tout faire pour mieux guérir du cancer, et le prévenir
   
     Accueil › David Servan-Schreiber › Les chroniques de David Servan-Schreiber › Que penser du livre de David Khayat « le vrai régime anticancer » ?
   
DAVID SERVAN-SCHREIBER
 
Que penser du livre de David Khayat « le vrai régime anticancer » ?
28/05/2010
Mots clé : livre David Khayat
Ces dernières semaines David Khayat a été invité par de nombreux média pour son livre, « le vrai régime anticancer » . Plusieurs média m’ont demandé de débattre avec lui. J’ai refusé la polémique, car je sens qu’elle ne peut que stresser les patients en rendant confus les messages sur l’alimentation anticancer. Mais je veux aussi répondre à leur angoisse avec des informations précises sur les divergences entre les opinions de David Khayat et les miennes .
 
Sur le fond je soutiens la démarche du Pr. David Khayat. Avec « le vrai régime anticancer » [1], il reconnaît le rôle de l’alimentation dans la prévention du cancer. Je suis même particulièrement heureux qu’un cancérologue de renom, plutôt habitué à prescrire de la chimiothérapie à ses patients, s’intéresse enfin au pouvoir de l’alimentation.

Quel chemin parcouru depuis 3 ans ! Qu’on se souvienne des accusations de charlatanisme à propos de mon livre « Anticancer », paru pour la première fois en 2007. C’était pourtant au même moment que la publication du second rapport du World Cancer Research Fund sur le rôle du style de vie dans la lutte contre le cancer. Un document de plus de 500 pages qui confirmait l’importance de l’alimentation et de l’activité physique dans la prévention, et l’accompagnement du traitement des cancers. [2]

Aujourd’hui le sujet est solidement installé, et la recherche progresse partout dans le monde. C’est une immense bonne nouvelle et un soulagement pour les personnes concernées. Pour vous donner des exemples de la prise de conscience, je vous signale juste que :
- En Italie, mon livre est publié avec le logo de la Ligue Nationale contre le Cancer sur la couverture
- Aux Etats-Unis, j’ai lancé un grand projet de recherche au M.D. Anderson Cancer Center, le plus grand centre de cancérologie du pays, afin de valider et de diffuser, le cas échéant, les recommandations de « Anticancer » auprès des cliniciens. Ce projet de recherche est monté sous l’égide du Président du M.D. Anderson qui le soutient et m’a nommé Professeur Adjoint d’Oncologie Générale pour le mener à bien avec ses équipes de chercheurs et de cliniciens. (pour plus de détails, aller sur http://anticancerbook.com/fund.html - en anglais uniquement)

Parmi toutes les recommandations de style de vie à l’étude, il en est surement qui se révèleront décevantes, et il y en a d’autres qui devront être ajoutées pour prévenir et combattre le cancer. C’est pour cette raison que je vais continuer de mettre à jour « Anticancer », et que j’ai voulu une nouvelle édition, revue et augmentée, deux ans après la première publication. C’est celle que vous trouvez actuellement en librairie.

Lorsque deux scientifiques travaillent sur le même sujet, ils sont rarement d’accord à 100%. Si David Khayat discute certains points de mon travail, cela ne surprendra personne. C’est même ce qu’on attend des scientifiques : être capable de raisonner de façon exigeante sur des sujets encore incertains, ou les notions de « vrai » et de « faux » sont encore en évolution. En s’engageant dans ce métier, nous savons que nous devons nous investir totalement pour construire et défendre nos idées, et accepter parfois qu’elles puissent être invalidées par de nouvelles découvertes. La discussion et l’interprétation font avancer la recherche

Cependant en publiant des livres à destination du grand public, nous prenons une responsabilité supplémentaire. C’est dans cet esprit de responsabilité que je regrette que David Khayat prenne implicitement mon travail comme cible, en intitulant son livre le « vrai » régime Anticancer.

Je pense à la réaction des malades qui cherchent à aider leur corps à se défendre contre la maladie , et à ceux qui voient les proches atteints. Ils décident de changer leur alimentation et leur style de vie pour augmenter leurs chances de vivre en bonne santé. Ils font un choix courageux et difficile et soudain quelqu’un leur dit : ce que vous pensiez, ce n’était pas « vrai ». Quel choc !

Eh bien je trouve que ce choc n’est pas justifié. Le contenu du livre de David Khayat ne reflète pas ce titre. A la lecture on se rend compte qu’ il y a même peu de désaccord avec ce que j’écris. Pourquoi donc inquiéter les patients, chercher à les prendre en otage dans ce qui leur apparaît sûrement comme une bataille d’égo ?

Je reconnais que ce titre a été efficace pour déclencher l’intérêt des médias qui aiment une bonne polémique. Mais les scientifiques évitent habituellement de dire « c’est moi qui dit la vérité, pas toi ». Ils préfèrent se concentrer sur la qualité de leur travail pour que la reconnaissance vienne dans la durée.

C’est ce que nous devons faire aussi pour le grand public : tous les scientifiques convaincus devraient valoriser ensemble les recherches sur l’alimentation et le style de vie Anticancer. Il faut motiver les gens, en leur expliquant tout ce qu’ils peuvent faire eux-mêmes de raisonnable pour le bien de leur corps.

Il faut le faire avec ardeur, sans dissimuler que les études sont parfois récentes et pas définitives, mais sans décourager les patients qui cherchent à se prendre en main.

Et puis, ne vous laissez pas dérouter. En cas de doute, intéressez vous aux sites internet et publications qui font référence, comme le rapport du Fonds Mondial de la Recherche contre le Cancer, les publications de réseau NACRE en France, ou du NCI aux USA. Vous pouvez aussi vous connecter sur le site de la Society for Integrative Oncology, dont je suis membre du conseil d’administration, et qui réunit les cancérologues et centres de soin qui pratiquent à la fois la cancérologie conventionnelle et des approches plus holistiques de la personne. Cette société savante publie un guide des bonnes pratiques et des recommandations nutritionnelles.

Citations

1. Khayat, D., Le vrai régime anticancer. 2010, Paris, France: Odile Jacob.

2. World_Cancer_Research_Fund, Food, Nutrition and the Prevention of Cancer: A Global Perspective, W.C.R.F.a.A.I.f.R.o. Cancer, Editor. 2007, World Cancer Research Fund and American Institute for Research on Cancer: London, UK.
 
>> Voir toutes les chroniques de David Servan-Schreiber
   
   
Contact       Mentions légales       FAQ       Liens utiles       Partenaires       Comité de surveillance       HON