guerir.org : tout faire pour mieux guérir du cancer, et le prévenir
   
     Accueil › David Servan-Schreiber › Les chroniques de David Servan-Schreiber › L'acupuncture efficace pour réduire les effets secondaires de certains traitements
   
DAVID SERVAN-SCHREIBER
 
L'acupuncture doublement efficace pour réduire les effets secondaires de certains traitements
08/01/2010
Mot clé : acupuncture
Dans une étude publiée le 28 décembre dernier, les chercheurs du Henry Ford Hospital de Detroit ont montré l'intérêt de l'acupuncture pour aider les femmes qui suivent un traitement anti-oestrogénique à supporter ses effets secondaires.
 
Pour la première fois un grand journal de cancérologie, le Journal of Clinical Oncology, rapporte l'intérêt de l'acupuncture démontré dans une étude randomisée : 50 femmes ayant subi une chimiothérapie et en cours de traitement hormonal ont été séparées en deux groupes de façon aléatoire. L'un des groupe a reçu pendant 3 mois un médicament antidépresseur (la venlafaxine) proposé habituellement pour diminuer les symptômes vasomoteurs pénibles - bouffées de chaleur et sueurs nocturnes. Les autres femmes ont bénéficié de séances d'acupuncture deux fois par semaine pendant les quatre premières semaines, puis une fois par semaine pendant huit semaines restantes (pour un total de trois mois elles aussi).

Non seulement les résultats montrent clairement que l'acunpuncture est aussi efficace que le médicament (les deux options conduisent à une diminution de moitié des bouffées de chaleur et des symptômes dépressifs), mais l'étude montre de surcroît que l'acupuncture a moins d'effets secondaires et plus d'effets bénéfiques au-delà du but recherché.

En premier lieu, la pratique régulière de l'acupuncture conduit à une diminution des symptômes de façon plus durable que le médicament : trois mois après l'arrêt des séances, les femmes concernées témoignent encore de la diminution des bouffées de chaleur, alors que, dans le premier groupe, celles-ci reviennent immédiatement après l'arrêt du médicament.

De plus, le groupe des femmes ayant reçu le traitement par acupuncture témoigne de plus de libido, de bien-être et de clarté d'esprit.

Enfin, les femmes traitées par le médicament ont témoigné d'effets secondaires habituels avec certains antidépresseurs : nausées, bouche sèche, confusion, anxiété.

Eleanor Walker , MD, directeur de la division des services du sein dans le département de radio-oncologie à l'Hôpital Henry Ford conclut que l’acupuncture est donc désormais un traitement indiqué pour réduire les effets secondaires des traitements anti-oestrogéniques du cancer.

Bibiographie

Walker EM, Rodriguez AI, Kohn B, Ball RM, Pegg J, Pocock JR, Nunez R, Peterson E, Jakary S, Levine RA., Acupuncture Versus Venlafaxine for the Management of Vasomotor Symptoms in Patients With Hormone Receptor-Positive Breast Cancer: A Randomized Controlled Trial. J Clin Oncol. 2009 Dec 28.
 
>> Voir toutes les chroniques de David Servan-Schreiber
   
   
Contact       Mentions légales       FAQ       Liens utiles       Partenaires       Comité de surveillance       HON