guerir.org : tout faire pour mieux guérir du cancer, et le prévenir
   
     Accueil › David Servan-Schreiber › Les chroniques de David Servan-Schreiber › Le Président Obama alerté clairement sur l'inefficacité de la lutte contre le cancer
   
DAVID SERVAN-SCHREIBER
 
Le Président Obama alerté clairement sur l'inefficacité de la lutte contre le cancer
07/05/2010
Mots clé : lutte contre le cancer
Chaque année, un comité remet aux Président des Etats-Unis un rapport sur l'utilisation des milliards de dollars consacrés à la lutte contre le cancer. Ce comité remettait hier ses travaux, en alertant le Président sur les négligences de la recherche en ce qui concerne les causes environnementales du cancer. Je tiens à saluer ce travail, formulé avec une grande indépendance d'esprit, et qui fera date en nommant les problèmes sans ambiguïté.
 
Dans leur préambule, les signataires du rapport remis au Président Obama rappellent que l'incidence des cancers qui touchent les enfants augmente régulièrement, sans que les explications habituelles ne parviennent à l'expliquer. Comme je l'expliquais dans Anticancer, par définition, le vieillissement de la population ou l'importance du dépistage ne joue ici aucun rôle. L'hypothèse d'un lien avec les pollutions chimiques est posée, pour lesquelles la fragilité des enfants exposés est à peine étudiée lors des études de toxicité.

Aussi, la première recommandation de ce comité critique l'approche "réactionnaire" actuelle, qui consiste à attendre la preuve de la toxicité d'un contaminant avant de prendre des mesures pour réduire l'exposition des gens.

Les auteurs mettent en avant la nécessité d'une nouvelle approche, basée sur le principe de précaution. Ils jugent que la charge de la preuve de l'innocuité des nouveaux produits chimiques doit être portée par les industriels et dénoncent l'inefficacité des agences d'évaluation scientifique, trop influencées par l'industrie et ses relais politiques.

Les signataires insistent sur certains domaines de façon détaillée :

Premièrement, quand un polluant est présent dans notre environnement sans dépasser les normes, il peut cependant devenir toxique du fait de ses interactions avec d'autres polluants. Le comité demande à ce que des recherches soient menées sur cet "effet cocktail", très peu étudié.

Deuxièmement, du fait de la généralisation des téléphones portables et de leur dissémination chez les plus jeunes, de nouvelles recherches sont "urgentes".

Plusieurs autres points sont abordés : l'exposition au gaz radon dans la habitations, les rayonnements utilisés en médecine, trop fréquemment prescrits, l'exposition subie par les travailleurs, sans qu'eux-même ou leurs médecins en soient informés, l'eau potable insuffisamment filtrée, le Bisphénol A utilisé dans les contenants alimentaires, les pesticides et les déchets médicamenteux rejetés dans l'environnement...

Tous ces thèmes, je les ai abordés dans mon livre "Anticancer", et chaque semaine sur ce site. Je constate avec beaucoup de satisfaction que ces thèmes commencent à être repris par les plus grandes institutions médicales. Face au cancer, nous avons besoin de plus de science et d'une vraie médecine intégrative (à la fois conventionnelle et qui intègre les approches de style de vie et du controle de l'environnement) qui nous protège du cancer.

PS : je salue aussi le livre du Pr. Kayat, qui confirme que le potentiel anticancer de l'alimentation a été largement sous-estimé jusqu'ici. Pusiqu'il affirme, dans son interview au Nouvel Observateur, qu'il n'a pas lu l'exemplaire d'Anticancer que je lui avais envoyé, je vais lui faire porter la deuxième édition, récemment mise à jour !

Ce qu'il faut faire en premier, selon le rapport :
- évitez les perturbateurs endocriniens, surtout pour les enfants et les femmes enceintes
- si vous travaillez en environnement pollué, ne rentrez pas à la maison avec vos vêtements et vos chaussures de travail
- filtrez votre eau du robinet
- ne stockez pas vos aliments ou votre eau dans des contenants contenant du Bisphénol A ou des phtalates
- préférez les aliments bio. Evitez les viandes trop cuites
- faites vérifier les niveaux de radon dans votre habitation
 
>> Voir toutes les chroniques de David Servan-Schreiber
   
   
Contact       Mentions légales       FAQ       Liens utiles       Partenaires       Comité de surveillance       HON