guerir.org : tout faire pour mieux guérir du cancer, et le prévenir
   
     Accueil › David Servan-Schreiber › Les chroniques de David Servan-Schreiber › Le sirop d’agave reste du sucre !
   
DAVID SERVAN-SCHREIBER
 
Le sirop d’agave reste du sucre !
29/05/2009
Mots clés : sirop agave, sucre
Depuis sa mise en avant dans la première édition de Anticancer, plusieurs informations ont circulé sur internet qui décrient le sirop d’agave. Le point sur les avantages et les inconvénient de ce produit.
 
Ces critiques du sirop d’agave citent le fait qu’il s’agit avant tout de fructose et qu’à cause de cela, il contribuerait à faire grossir plus que le sucre, et aussi à faire monter les taux de triglycérides (des acides gras présents dans le sang et fabriqués par le foie en présence de sucre). D’autres disent que le fructose contribuerait plus à la résistance à l’insuline (une des caractéristiques du fameux « syndrome métabolique » associé au surpoids et l’hypertension artérielle) que le sucre habituel.
Enfin, on trouve parfois des mentions d’un « processus chimique » par lequel le sirop d’agave serait extrait de la plante et qui n’aurait rien de naturel. Et cela a effectivement été montré pour des sirops adultérés produits dans des conditions douteuses.
En réalité, le sirop d’agave de bonne qualité (et, mieux encore, « bio »), est extrait de façon toute à fait naturelle, sans produits chimiques, de la même plante que celle qui est utilisée pour faire de la téquila.

Il est tout à fait vrai qu’il est constitué à près de 90% de fructose. C’est d’ailleurs la raison principale pour laquelle il ne fait pas monter le taux de glucose dans le sang (« index glycémique » bas) comme le font d’autres types de sucres ou de farines blanches raffinées.
Il est parfaitement vrai aussi que le fructose fait grossir, mais pas plus que le sucre habituel (le «sucrose» qui est un mélange de glucose et de fructose). Vrai aussi pour les triglycérides : tous les sucres sont métabolisés par le foie en triglycérides lorsqu’ils sont en excès dans les apports alimentaires par rapport aux dépenses énergétiques. C’est vrai du fructose comme du glucose. Il n’y a pas d’étude à ma connaissance suggérant que le fructose contribue plus que le sucre blanc à la résistance à l’insuline. (Si elles existent et que je ne les ai pas identifiées, je serais heureux si vous me les signaliez).

La forme que prend une petite partie du fructose dans le sirop d’agave est particulièrement intéressante. S’agissant de l’inuline (plusieurs molécules de fructose liées ensemble), elle agit comme une « fibre » plutôt que comme un sucre, et contribue à constituer la flore intestinale favorable (les fameux «probiotiques»), ainsi qu’à l’absorption du magnésium et du calcium.

Enfin, le sirop d’agave a un pouvoir sucrant supérieur au sucre. Il faut généralement 2/3 d’une cuiller de sirop d’agave pour remplacer une cuiller de sucre blanc. Ce qui permet en principe d’en consommer moins.

Mais ATTENTION : le sirop d’agave reste un sucre… Son profil nutritionnel favorable ne doit pas vous amener à en utiliser des quantités importantes. Comme tous les sucres, s’il est consommé en excès, (plus d’une cuiller à soupe par jour), il vous fera immanquablement grossir et risque effectivement d’induire une hypertriglycéridemie. Comme pour le chocolat noir (qui fait grossir s'il est consommé en excès), il faut en profiter en modération…
 
>> Voir toutes les chroniques de David Servan-Schreiber
   
   
Contact       Mentions légales       FAQ       Liens utiles       Partenaires       Comité de surveillance       HON