guerir.org : tout faire pour mieux guérir du cancer, et le prévenir
   
     Accueil › David Servan-Schreiber › Les chroniques de David Servan-Schreiber › Les graines de lin - Utiles et sans danger pour la thyroïde
   
DAVID SERVAN-SCHREIBER
 
Les graines de lin - Utiles et sans danger pour la thyroïde
08/10/2008
Mots clés : graines de lin, thyroïde
Une question est revenue plusieurs fois sur le site : Les graines de lin (ou huile de lin) sont elles vraiment utiles, et sont elles possiblement néfastes pour la thyroïde ?
 
Les graines de lin sont très riches en oméga-3 végétaux et en lignans – des molécules qui bloquent plusieurs récepteurs aux estrogènes et réduisent ainsi la stimulation oestrogénique du corps, et en particulier des glandes mammaires et de la prostate.
Elles sont associées à des bienfaits possibles pour le cancer du sein (ralentissement de la croissance des tumeurs) et de la prostate, ainsi qu’a une baisse du cholestérol et une réduction de la montée du sucre dans le sang. Une charge de 50 grammes de pain au lin, par exemple, fait monter le sucre dans le sang 30% de moins qu’une même quantité de pain blanc…
Dans une des plus grandes bases de données américaines sur les médecins naturelles, à la quelle n’ont accès que les bibliothèques des grandes universités, je n’ai trouvé aucune indication d’un effet néfaste possible pour la thyroïde.
Les effets secondaires possibles des graines de lin mentionnés sont les suivants :
« Prise oralement, les graines de lin peuvent entrainer des problèmes digestifs comparables à ceux observés avec d’autres sources riches en fibres alimentaires : ballonnements, gaz, douleur abdominale, diarrhée, constipation, renvois, et nausée. Les graines de lins peuvent aussi augmenter de façon significative le nombre de selles et le risque de diarrhée. Des quantités supérieures à 45 grammes par jour peuvent ne pas être tolérées pour cette raison.
Occasionnellement, des réactions allergiques ou anaphylactiques ont été rapportées après ingestion de graines de lin ou d’huile de lin. Certaines étude suggèrent une augmentation du risque de cancer de la prostate associée à la consommation d’acide alpha-linoléique dans l’alimentation (viandes et produits laitiers uniquement). Toutefois, la consommation de graines de lin n’a pas été associée à un risque de cancer de la prostate dans les études de population. »
Donc, rien sur la thyroïde. Je n’en sais pas plus, mais cela me semble rassurant.
 
>> Voir toutes les chroniques de David Servan-Schreiber
   
   
Contact       Mentions légales       FAQ       Liens utiles       Partenaires       Comité de surveillance       HON