guerir.org : tout faire pour mieux guérir du cancer, et le prévenir
   
     Accueil › David Servan-Schreiber › Les chroniques de David Servan-Schreiber › Mastiquer plus longtemps permet de manger mieux
   
DAVID SERVAN-SCHREIBER
 
Mastiquer plus longtemps permet de manger mieux
03/07/2009
Mots clés : mastication, satiété
Une nouvelle étude hollandaise montre qu'ont peut obtenir plus de satisfaction en mangeant MOINS d'une crème au chocolat, à condition de prendre des bouchées plus petites et de les garder en bouche plus longtemps. Une découverte majeure pour tous ceux qui veulent apprendre à manger avec plus de conscience.
 
Ce n’est pas facile pour tout le monde de se mettre à manger de façon plus consciente et meilleure pour la santé. Une des peurs les plus communes des personnes qui se mettent à manger de façon plus saine est que leur repas ne leur procurera pas la même sensation de satisfaction une fois terminé. Ils ont peur aussi, tout simplement, d’avoir encore faim peu de temps après.

Une étude scientifique récente a fait une démonstration remarquable dans ce domaine : la sensation de satisfaction et l’apaisement durable de la faim ne vient pas seulement de la nature des aliments ingérés. Elle provient dans une large mesure de la façon de les mastiquer !

On savait depuis longtemps que la nourriture injectée par infusion directement dans l’estomac ne procure pas de satisfaction, et qu’il en faut nettement plus pour obtenir la satiété que si elle est passée par le plaisir de la bouche.

De la même façon, les calories ingérées lorsqu’on boit un soda sucré (12 morceaux de sucre dans beaucoup de cannettes de grande consommation !) ne réduit ni la faim ni la quantité de nourriture consommée pendant un repas. Sans doute parce les boissons sucrées sont un peu comme une infusion directement dans l’estomac…

Dans cette étude de l’université de Wageningen aux Pays-Bas, les chercheurs ont montré que des personnes qui utilisaient des petites cuillers plutôt que des cuiller à soupe pour manger une crème au chocolat, et qui la laissait en bouche pendant neuf secondes au lieu de trois, obtenaient plus de plaisir et de satisfaction, en consommaient 23% en moins, et avaient moins faim peu de temps après la dégustation.

Qui aurait pensé qu’on puisse prendre plus de plaisir avec MOINS de chocolat, simplement en le gardant en bouche plus longtemps ? Pour moi, c’est une découverte majeure. Une autre preuve que tout ce que nous faisons avec plus de conscience vient nourrir notre vie, dans tous les sens du terme.

Profitez bien de cette avancée, avec tous les aliments que vous consommez, et bien sûr, surtout avec ceux dont il est important de réduire les quantités pour préserver votre santé.

Littérature citée

1. Zijstra N, Marsa M, Stafleua A, et al. Effect of bite size and oral processing time of food on satiation. Am J Clin Nutr 2009;10th June 2009 [epub ahead of print publication].
 
>> Voir toutes les chroniques de David Servan-Schreiber
   
   
Contact       Mentions légales       FAQ       Liens utiles       Partenaires       Comité de surveillance       HON