guerir.org : tout faire pour mieux guérir du cancer, et le prévenir
   
     Accueil › David Servan-Schreiber › Les chroniques de David Servan-Schreiber › Peut-on éviter les traitements conventionnels du cancer par la psychothérapie ?
   
DAVID SERVAN-SCHREIBER
 
Peut-on éviter les traitements conventionnels du cancer par la psychothérapie ?
08/03/2010
Mots clé : psychothérapie
La « Biologie totale » et les théories du Dr Hamer ne permettent pas de guérir le cancer.
 
On me pose souvent la question un peu désespérée de savoir si on peut éviter les traitements conventionnels du cancer. Le message de Joséphine, qui m’écrit au sujet du cancer de son mari, est un exemple de ces dilemmes :

J’ai une formation de naturopathe et je suis professeur de yoga, nous avons une bonne hygiène de vie mais voilà, mon mari a passé un IRM, il a un gliome de type 3 ou 4 situé au cerveau gauche central. D’après un neuro-chirurgien du CHU de Lille, il doit se faire opérer rapidement. Mon mari n’est pas prêt pour la chirurgie, son état général est bon, est-il vraiment nécessaire de passer par là ? Selon le Dr Hamer, cela est dû à un conflit non-résolu, ne pourrait-on pas, rien que par la psychothérapie (EMDR par exemple), résoudre ce conflit et résorber le gliome ?

Je suis convaincu qu’il est absolument vital de stimuler toutes les capacités du corps à nourrir la vie et lutter contre la maladie, quel que soit la maladie ou sa gravité. Pour beaucoup de personnes, cela peut passer, entre autres, par la psychothérapie qui permet de se décharger du poids des événements douloureux du passé.

Et en même temps, il ne faut pas se tromper : aucune médecine naturelle ou alternative aujourd’hui à ma connaissance n’a montré la même efficacité contre le cancer que les traitements conventionnels. En particulier, lorsqu’il s’agit d’une tumeur qui grandit rapidement et qui peut mettre en danger la vie, la chirurgie est indispensable. Elle m’a sauvé la vie deux fois, et si ma tumeur venait à récidiver, j’y ferais appel à nouveau sans hésiter.

Les théories du Dr Hamer postulent que chaque cancer n’est rien d’autre que la manifestation d’un ancien traumatisme psychologique non-résolu. Et il conclut qu’en identifiant ce « traumatisme » on peut faire disparaître la tumeur. Il n’y a aucune démonstration clinique de ces idées.

De plus, de nombreux praticiens qui se référent au Dr. Hamer sont connus pour justifier l’échec de leurs pratiques en expliquant aux patients que s’ils ne sont pas guéris, c’est parce qu’ils n’ont pas suffisamment voulu guérir. Je trouve ces attitudes irrespectueuses et dangereuses. Ralph Moss, PhD, qui a étudié la plupart des approches naturelles et alternatives du cancer dans de nombreux pays depuis plus de 30 ans a récemment publié une analyse très complète de la « Biologie Totale » du Dr Hamer. (1) Je partage complètement son scepticisme.

Et il faut aller plus loin encore. Non, malheureusement, les brocolis non plus, ni le jogging, ni la méditation, ni l’EMDR, ne guérissent le cancer. Ni isolément, ni ensemble. Il ne faut pas se cacher cette réalité. Et en même temps, il ne faut pas oublier non plus que ces approches ont été démontrées de soutenir les capacités du corps à se maintenir en bonne santé et peuvent considérablement améliorer la réponse au traitement. Ce n’est pas OU l’un OU l’autre, mais ET l’un ET l’autre…

Bibliographie

1. Moss, R.W., ‘GERMAN NEW MEDICINE®’— HOPE OR HOAX?, in Moss Reports, R.W. Moss, Editor. 2009. www.cancerdecisions.com/
 
>> Voir toutes les chroniques de David Servan-Schreiber
   
   
Contact       Mentions légales       FAQ       Liens utiles       Partenaires       Comité de surveillance       HON