guerir.org : tout faire pour mieux guérir du cancer, et le prévenir
   
     Accueil › David Servan-Schreiber › Les chroniques de David Servan-Schreiber › Suivi psy. améliore et prolonge la vie des femmes en rechute du cancer du sein
   
DAVID SERVAN-SCHREIBER
 
Un suivi psychologique améliore et prolonge la vie des femmes en rechute du cancer du sein
Le 18/06/2010
Mots clés : suivi psychologique, cancer du sein
Une nouvelle étude de Barbara Andersen, de l'Université de l'Ohio, montre que femmes victimes d'une rechute de cancer du sein, qui suivent un enseignement proche de celui que je recommande dans ANTICANCER (conseils alimentaires, exercice physique modéré, et pratiques de gestion du stress) augmentent la capacité de leur système immunitaire et réduisent leur risque de mortalité de 59%.
 
Dans un précédent blog (NB lien vers billet de blog n°65), je vous avais signalé une étude très importante de Barbara Andersen, qui montrait que des femmes à qui on annonçait un dagnostic de cancer du sein s'en sortaient mieux quand elles bénéficiaient d'un suivi psychologique et d'un programme d'accompagnement anticancer. Bien sur, beaucoup étaient déprimées au départ, après le diagnostic, mais leur risque de dépression se réduisait de façon considérable sur une période d'un an quand elles apprenaient à pratiquer un exercice de relaxation quotidien, à manger différemment, à faire plus d’activité physique, et à demander de l’aide autour d’elles.

Mais l'amélioration allait plus loin que le bien-être psychologique. Elle se mesurait aussi par une réduction du taux d’inflammation dans leur corps, et une augmentation de l’activité de leur système immunitaire. Après 11 ans de suivi, les femmes qui avaient reçu cet enseignement réduisaient leur risque de mortalité de près de 70% par rapport à celles qui avaient eu le même traitement médical mais pas ce programme.

Barbara Andersen a poursuivi son étude en prenant en compte les épisodes de rechute, et publie cette semaine ses résultats dans Clinical Cancer Research, paru le 16 juin 2010. Les résultats sont convergents et donnent des arguments à tous ceux qui souhaitent, comme moi, que l'on aide les patients à mobiliser leur capacité naturelle à guerir.

En reprenant les femmes de son échantillon qui avaient rechuté, et en proposant à la moitié d'entre elles, tirées au hasard, de participer à un nouveau programme de suivi psychologique et d'apprentissage d'un style de vie favorable à la santé, l'équipe de l'Université de l'Ohio a pu mesurer, durant 12 mois, que les femmes avaient de meilleurs indicateurs d'immunité quand elles suivaient le nouveau programme. Pour elles, des prises de sang régulières montraient une augmentation des lymphocytes (T-cells) et des cellules tueuses (Natural Killer cells), capables de supprimer les tumeurs. En revanche, ces marqueurs ne s'amélioraient pas pour l'autre groupe.

Le résultat en terme de survie est impressionnant : au bout de 12 mois, la mortalité du groupe avec intervention est diminuée de près de 60% par rapport au groupe sans intervention.

C'est un résultat très encourageant, qui ne doit pas être négligé. Les critiques ne manqueront pas de pointer la faiblesse de l'échantillon, mais cela ne peut être qu'une incitation à reproduire cette expérience, qui a déjà sauvé la vie de dizaines de femmes, sans aucun autre effet secondaire que de leur rendre la vie plus agréable malgré l'angoisse de la rechute.

Sources :

Clin Cancer Res. 2010 Jun 15;16(12):3270-8. Epub 2010 Jun 8. Biobehavioral, immune, and health benefits following recurrence for psychological intervention participants. Andersen BL, Thornton LM, Shapiro CL, Farrar WB, Mundy BL, Yang HC, Carson WE 3rd. Department of Psychology, The Ohio State University, Columbus, OH 43210, USA. andersen.1@osu.edu

Mon blog sur la précédente publication de Barbara Andersen, publiée dans "Cancer" (NB lien vers billet de blog n°65)

Andersen, B. et al. (2008) Psychologic Intervention Improves Survival for Breast Cancer Patients Cancer 2008;113:3450–8. copyright 2008 American Cancer Society.
 
>> Voir toutes les chroniques de David Servan-Schreiber
   
   
Contact       Mentions légales       FAQ       Liens utiles       Partenaires       Comité de surveillance       HON